Index du Forum


 
 Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Masahi Kishimoto ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> MANGAS -> Auteurs
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
-DarkLink-
Team
Team

Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2008
Messages: 337
Localisation: Chez moi

MessagePosté le: 08/04/2008 19:52:41    Sujet du message: Masahi Kishimoto Répondre en citant

Masashi Kishimoto - Bio
(斉史 岸本 note)


- C'est un dessinateur-scénariste né le 8 novembre 1974 dans le département d’Okayama au Japon.

Il est à noter qu'il a un frère jumeau, Seishi Kishimoto, lui aussi mangaka et auteur de 666 Satan.

À l'âge de 20 ans, il reçoit déjà le prix « Hope Step » décerné par les éditions Shueisha aux jeunes auteurs à l’avenir prometteur pour son court récit intitulé « Karakuri ». Le prix Hope Step fut auparavant attribué à des mangakas aujourd’hui devenus incontournables tels que Yoshihiro Togashi (Hunter × Hunter, Yû yû hakusho), Nobuhiro Watsuki (Kenshin le vagabond) et Eiichiro Oda (One Piece). On peut d'ailleurs trouver « Karakuri » dans le 18e recueil des lauréats du prix Hope Step paru en 1996 dans la collection Jump Comics.





Présentation

Vivre de sa passion...

Oh qu'il serait plaisant de gravir tous les échelons d'un seul et unique pas pour atterrir sur la Marche d'Or !

Masashi Kishimoto ou le récit d'une rapide gloire ascensionnelle ? Non.

L'auteur de l'oeuvre Naruto voit le jour en Novembre, le huit de ce mois de l'année 1974. Ses yeux embrassent la lumière du jour de la ville d'Okayama implantée au pays du Soleil Levant. Il passe son enfance sous la servitude, toujours fidèle à celui qui s'est fait maître de sa jeunesse, maître de sa personne : le manga.

Très vite il épouse le souhait d'étreindre le devenir promis : être mangaka ; persuadé de détenir le génie créatif. Il dessine avec la forte conviction de toucher la Réussite. Pourtant, un rude adversaire se hisse jusque lui : l'école. Le Temps Scolaire étouffe vite sa passion qui se dissipe, s'estompe puis s'efface. Désir évaporé... jusque ce jour ! Lorsque ses yeux se voient foudroyés par la suprématie d'Akira ; manga ô combien vénéré, élevé au même titre qu'un géant tout puissant par divers artistes du genre. Sa passion flamboie de nouveau, attisée par l'ardente envie de « faire comme », « d'être comme » et peut-être – qui sait ? – de surpasser. Il se met donc à l'étude de la technique graphique, avec profondeur et concentration, dans un travail d'observation, cultivant le don manuel. Or son seul talent de dessinateur ne suffit pas. Il essuie de nombreux revers mais fort de persévérance, il continue. Continue encore et gagne un prix pour Karakuri qui sera publié dans une revue spéciale du Weekly Shônen Jump, l'Akamaru Jump. C'est enfin la reconnaissance ! Jubilation.

Et pourtant... souhaitant développer sa « petite oeuvre », Karakuri, il n'aboutit qu'à une désolante platitude pathétique. Banalité. Il n'arrive pas à se situer, il se perd et oscille ; comme un « bateau ivre » se balançant fiévreusement sur les dangereux flots onduleux de l'océan Vie ; oscillation entre ces deux tendances du moments : le shônen et le seinen. Il n'arrive pas à nuancer, pas à planter sa griffe. C'est alors l'hécatombe ! Une hécatombe d'échecs, un cimetière de corps ratés, d'embryons desséchés, non habités par la vie créatrice, ce souffle d'inspiration qui n'anime pas malgré la force de sa passion. Ainsi, Michikusa, Asian Punk, Yakyû-ô restent inanimés et s'érigent comme accidents de parcours. Des morts nés. Une profonde déprime. Un sentiment d'échecs cuisants.

Et ?
Il persévère.

Au sortir de ses études de la fac des beaux arts, alors que ses camarades trouvent des emplois, il se consacre entièrement à sa passion. Deux ans d'errance qui forgent son caractère, sa volonté. Il se livre à un véritable travail d'analyse, il décortique et hache divers scénarios cinématographiques, étudie la psychologie que doivent concentrer des personnages pour devenir intéressants. Il observe de près les techniques de cadrages. Il se perfectionne.

Et ?
Il aboutit.

Akamaru Jump publie un One Shot : Naruto !
Naruto ; accouchée, remaniée et développée, oeuvre grandissante, enflant au cours du temps à travers le travail acharné de son paternel : Maître Masashi Kishimoto.

Qui donc affirmait que les échelons se gravissaient d'un seul et unique pas pour atterrir sur la Marche d'Or ?


Alligato, à Google et Wikipédia ! ^^
_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 08/04/2008 19:52:41    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Sempaï
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2007
Messages: 276

MessagePosté le: 12/04/2008 04:43:34    Sujet du message: Masahi Kishimoto Répondre en citant

C'est assez énorme ce qu'il a fait ce Masashi, sortir un truc comme Naruto, une série aussi longue et réussir à toujours garder autant de fan ... Sa va faire comme Dragon Ball Z (bien que c'est pas comparable vu que ce n'est pas de la même époque et que de ce fait Naruto le surpasse en tout point que ce soit graphisme etc) dans 15ans on en parlera encore Smile
_________________


Revenir en haut
YaSu
Team
Team

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2008
Messages: 1 255
Localisation: 69

MessagePosté le: 25/04/2008 20:46:24    Sujet du message: Masahi Kishimoto Répondre en citant

Maître Kishimoto, un des meilleurs.Autant pour les dessins mais ses recherches auquels il s'inspire pour Naruto.Que sa soit pour le charach-design (rock lee par ex.), décor, paysage, mais aussi à l'histoire développer (dieu mythologie japonaise par ex).

Des interviews de Maitre Kishimoto:
D'abord je voudrais vous demander où êtes vous né et comment c'est passé votre jeunesse ?
R : Je suis né dans un endroit appelé le pays de Katsuna, qui fait parti de Okayama. C'est un endroit qui a eu quelques coutumes étranges dans le passé (rire).

Quel genre de choses avez-vous fait étant enfant ?
R : J'aimais dessiner et j'était passé maître en graffiti à l'école primaire. J'adorait tous sorte de jeux visuel, mais surtout les voiture radio commandées. Malheureusement, mes parents ne m'achetaient pas beaucoup de jouets.

A cette période, votre rêve était de devenir mangaka ?
R : Ouais, l'effet Dragonball était incroyable sur moi.

En quoi Dragon Ball vous plaisez ?
R : Le dessin, l'histoire … tout. Mais le maître Akira Toryama est un si grand artiste. Ses lignes sont précises. Je ne peux pas me l'expliquer, mais il je trouve qu'il donne un réel sens au manga et qu'il est très impressionnant dans ça façon de travailler. C'est comme un dieu pour moi.

Vous êtes-vous concentré à dessiner à l'école.
R : Non, J'ai été influencé par " Touch " et j'ai joint un équipe de base-ball. Je me dépensait tout les jours sur cette activité. Touch : un manga de base-ball où le héros continue la volonté de son jeune frère, star mort sur un terrain de base-ball.

Pourriez -vous nous dire votre ordre et position de l'équipe ?
R : Je maniais la batte en second et je jouais à la deuxième base. J'étais très petit, et je ne pouvait pas maniait la batte correctement. Ainsi, j'ai pensé que je devrai trouver un technique spécial : frapper la balle tout doucement. C'est comme ça que je suis devenu le meilleur joueur de l'équipe.

Ainsi dans à l'école vous étiez plus intéressé par le base-ball que le dessin ?
R : Ouais, à l'école je me faisais souvent complimenter pour ma façon de dessiner, mais c'est pas en dessinant qu'on impressionne les filles. Ainsi, j'ai préféré devenir athlète et de ne plus penser à être mangaka. Mais un jour, j'ai vu l'affiche du film AKIRA qui m'a considérablement affecté. J'étais en vélo, à ce moment là, et je suis resté une heure devant l'affiche à la dévorer des yeux. J'ai été stupéfié à quel point l'affiche était vivante. Le personnage principale et sa moto étaient incroyables. C'est cette affiche qui m'a incité à devenir mangaka.

Donc vous vous êtes concentré sur le dessin au lycée ?
R : Ouais, j'avais le temps de dessiner même pendant les heures de cours. Même pendant les contrôle je dessiné au dos de ma copie, ce qui me valu les hurlements des professeurs. Ils m'obligeaient à effacer mes dessins. Comparé aux professionnels, ils étaient quand même très moches.

Qu'est ce que vous dessiniez ?
R : Je dessinais des mains sous plusieurs angles. C'est vraiment très difficile à faire et peuvent exprimer bien des choses. Un poing très serré et un poing tout juste serré n'expriment absolument pas la même chose. Au bout de ma 3ème année, le lycée ne me plaisait plus. J'avais envie de vivre du dessin, je l'ai donc quitté aller dans une école d'art.

Vous avez eu donc l'occasion d'aller dans une école d'art ?
R : Oui, c'était une université à Kuushu. J'étais dans un dortoir minuscule avec deux lits et deux bureaux.

Quel genre de manga dessiniez vous ?
R : C'était un manga de samouraïs. Mais comme son style était très proche de " Rurouni Kenshin " et de " Blade of Immortal ", j'ai tout de suite pensé que je ne pouvait pas concurrencer et est abandonné ce manga.

Quand avez vous eu la chance de devenir un vrai mangaka ?
R : A ma deuxième année, quand j'ai présenté Karakuri pour le " Hop Step Award " de Sueisha qui est l'une des plus grandes récompenses. Mais comme je n'ai reçu aucune nouvelle, j'ai tout de suite pensé que j'avais échoué. Plus tard, en lisant Jump dans une librairie, j'ai appris que j'avais gagné (rire).

Cela a du être un grand moment de joie ?
R : Ca a été le plus beau moment de ma vie. J'étais si heureux que après avoir acheté le magazine, je l'ai jeté dans la rue en criant : " YAAAAAA ".En rentrant à la maison, j'ai reçus un appelle de Yagagi (qui est mon éditeur). J'étais si nerveux, que j'ai appuyé sur le mauvais bouton et est coupé l'appelle. Heureusement, il m'a appelé tout de suite derrière. Il me demanda si j'étais prêt à travailler comme un professionnel , et je lui répondu que je ferai de mon mieux. Il m'a répondu qu'il serai dorénavant mon rédacteur et me souhaita le succès. C'était ma ligne de départ de mangaka.

Après la récompense tout a du bien se passer ?
R : Non pas du tout. J'ai créé que des choses terriblement mauvaises à me faire demander si j'allais réussir dans le métier. J'ai alors pensé à écrire sur quelque chose que j'aime … le Ramen. C'est de la qu'est né Naruto. Le pilot a été publier dans le Jump, et a eu beaucoup d'éloges. J'ai alors pris les meilleurs choses de mes mangas ratés et est envoyé une ébauche des huit premiers chapitres de Naruto. On peut dire que Naruto est le résultat de circonstances chanceuses.

Dès maintenant je veux vous interroger au sujet de Naruto. Quelle était la raison pour baser la série sur les ninjas ?
R : J'aime bine la culture orientales. Et comme les samouraïs et les ninjas sont bine connus aux Etats Unis, je me suis dis qu'il serai bine de créer un manga de ninjas.

Y a t'il un modèle pour le village de Konoha ?
R : Oui, c'est ma ville natale. Là où j'ai habité, étant enfant, était près d'une base militaire. Ainsi, il y avait bon nombre de champs de formation. Ayant grandi dans cette environnement, j'étais très intéressé pas les choses comme les forces spéciales, les cartes militaires, les équipes de trois homme, etc …

Dans quel ordre avez vous créé les personnages ?

R : Le premier était Naruto. Le thème de l'histoire était d'être reconnu. J'avais besoin de quelqu'un pour ça. Ainsi, Iruka est né. Une fois le monde créé, j'ai eu besoin d'un chef pour le village, l'Hokage. Il fallait ensuite un maître pour Naruto et son entraînement, Kakashi.

Sasuke et Sakura viennent après ça ?
R : Ouais, mon rédacteur m'a suggéré de créer un rival. Sasuke est chargé de remplir ce rôle. Je me suis dis alors qu'une héroïne était nécessaire, Sakura. C'est devenu tout de suite plus facile de créer une ébauche de l'histoire. Depuis, Naruto et Sasuke se concurrence toujours, un peu comme Goku et Krilin de Dragonball. Je me suis inspirait de Krilin pour faire Naruto, car il n'est pas parfait et que la rivalité est très grande avec Goku.

Merci beaucoup. En conclusion, pourriez-vous nous dire le sujet de vos futures développement ?
R : Je compte révéler plusieurs parcelles de l'histoire. Itachi … et d'autres personnages qui sont connus seulement par le nom apparaîtront. La qualité de l'histoire deviendra meilleure et sera améliorée, ainsi attendez la suite avec impatience.

Merci à Neowap auteur de la traduction.[/color]

Pour commencer, le titre du premier chapire est "Uzumaki Naruto". Je pense que durant votre enfance, vous ayez lu de nombreux mangas, et que pensez-vous qu'est un vrai "protagoniste" ?
R : Mmm, je pense que cela à un rapport avec les couleurs et de ce qu'il y a dans les magazines. Dans le Weekly Shonen Jump, celui qui ma le plus sauté aux yeux était Sangoku de DragonBall, en le voyant je me suis dis "C'EST un protagoniste". Et j'ai ainsi essayé d'inclure dans mon manga un personne comme Sangoku.

Quel aspect de Sangoku vous a attiré ?

R : Surement sa simple facon de penser les choses. Ainsi que l'impression qu'il donne, le lecture se sent aussi rempli d'énergie. Ils diront "Je ferais de mon mieux !". Et c'est l'image que je me fait d'un héros.

Ou réside alors le charme de Naruto ?
R : Bien sur, je voudrais qu'il possède le plus de charme possible comme je l'ai dit. Toujours penser qu'il est un "simple idiot" ... (rires). Et personnellement, je n'aime pas trop le genre de personnage avisé etc...

En parlant de personnes avisés dans Naruto, Shikamaru l'est bien ...

R : J'aime bien Shikamaru. Il est plutot "sec", il n'est pas du type à montrer ce dont il est capable. Si Sasuke était du type super intelligent, s'aurait le pire des cas. (rires) Vous ne pouvez le voir de cette manière .. lorsque vous voyez un gars aussi calme que lui, ne seriez-vous pas jaloux ?

Avez vous utilisez une personne réèle comme base pour Naruto ?
R : Il n'y avait pas vraiment de modèle. Je l'ai plutôt faconner comme un enfant. Mais il y a d'une certaine manière une "ombre", il n'a pas de parents, il vit seul, il possède un démon en lui, et ... en dépend de tout cela, il vit heureux et fait toujours de son mieux. Essaie de faire de son mieux est toujours la meilleur chose à faire, quoi qu'il arrive.

Lorsque vous avez dessiné les vêtements de Naruto, vous-êtes vous inspiré d'une marque ou d'une personne ?
R : Pour Naruto, je me suis inspiré de vêtements que je portait il y a longtemps, et j'en suis arrivé à une version plus originale. Je ne suis pas aller chercher des idées partout. Si j'avais utilisé des modèles existant cela n'aurait pas vraiment été dans le style du manga ...

Est-ce que la phrase préférée de Naruto, "Dattebayo" a une signification ?
R : Cela ne représente pas grand chose. Lorsqu'un enfant parle, "Dattebayo" lui vient naturellement à l'esprit. Cela fait parti de Naruto.

J'aimerai que vous nous parlez de Uchiha Sasuke et Haruno Sakura
R : Quand j'ai créé le personnage de Sasuke, j'ai toujours gardé en tête qu'il serait le rival de Naruto. J'ai lu beaucoup de manga et étudié beaucoup de rivalités. Un génie du type cool est le type de personnages qui est le plus grand rival du héros je trouve.

(Merci à Eikichi pour la traduction)


1. Is Jiraiya dead?
Kishi : He lives..............................in your heart.
Naruto has to be grown up. Shikamaru also needed to be grown up. And Sakura will have to be grown up, too. Lee? Lee doesn't need to be grown up anymore.

2. What's gonna happen next year?
Kishi : Started with Sasuke vs Itachi battle.
I'm gonna write about mainly Sasuke next year. And Kakashi and Sakura, after that. Especially Kakashi. I can't tell yet but a huge event will happen to him.

3. What kind of way of ending do you do with Sasuke vs Itachi battle?
Kishi : I can't tell. But I have kept this waiting to manga readers for a long time. So I'll have to make everyone gets content with it.

4. Describe the color of Sasuke vs Itachi battle.
Kishi : Glossy-Black

5. Describe the color of Kakashi story which you just mentioned about.
Kishi : Dark Blue

6. You said you're gonna write about Sasuke, Kakashi and Sakura. What about Naruto?
Kishi : Naruto has to wait.

7. Are you gonna write the battle of each member of Hebi?
Kishi : Actually I didn't want to. But Shueisha ordered me to do with something about them.

_________________

Revenir en haut
MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 23/01/2018 04:18:14    Sujet du message: Masahi Kishimoto

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> MANGAS -> Auteurs Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Texno x0.3 © theme by Larme D'Ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com